Interview de Caroline Mateu et Hervé Cossard de l'entreprise HEXIS

Entreprise industrielle en croissance, Hexis attend d’un partenaire bancaire réactivité, précision et engagement. Autant de qualités manifestées au quotidien par ses interlocuteurs de la Banque Palatine qui ont apporté, dans ce contexte sanitaire et économique difficile, des solutions, dont le PGE, pour garder le cap en 2020. Caroline Mateu, présidente du conseil d’administration du groupe Hexis, et Hervé Cossard, directeur financier, livrent leur regard sur vingt années de partenariat.

Quelle est la nature des besoins de financement du groupe Hexis ?

C. M & H.C : Nous sommes une entreprise industrielle et familiale qui fabrique des films adhésifs destinés au marché de la communication visuelle et de la protection de surfaces. L’ensemble de la production est issue de nos usines de Frontignan dans l’Hérault et d’Hagetmau dans les Landes. Compte tenu du caractère capitalistique de notre activité, les besoins de financement concernent essentiellement des investissements mobiliers ou immobiliers. À titre d’exemple, nous avons mobilisé plus de 6,5 millions d’euros pour acquérir des installations et équipements permettant d’améliorer le traitement des effluents. Le besoin en fonds de roulement, pour sa part, est financé grâce à un programme d’affacturage, en appui duquel la Banque Palatine fournit une ligne de facilité de caisse.

 

Hexis est client de la Banque Palatine depuis plus de vingt ans.
Quelles sont les raisons de cette fidélité ?

C. M & H.C : La relation est née à un moment où mon père, Michel Mateu, présidait aux destinées du Groupe. Nous étions dans une phase de forte croissance qui nécessitait d’introduire un nouveau partenaire dans notre pool bancaire. Si nous avons choisi la Banque Palatine c’est, pour une bonne part, en raison de sa capacité et de sa détermination à nous suivre rapidement sur nos investissements.
Sur la durée, nous apprécions de fonctionner dans une logique gagnant-gagnant.

À la réactivité de nos interlocuteurs, nous répondons en garantissant la transparence des informations financières que nous communiquons et en assurant un volume de flux conforme aux engagements en ligne des crédits. C’est un deal qui fonctionne très bien, et cela depuis le début de notre partenariat !

 

En 2020, vous avez souscrit un prêt garanti par l’État (PGE) notamment auprès de notre établissement. Pourquoi avoir recouru à cette possibilité ?

C. M & H.C : Dès avril 2020, nous avons constaté une chute de 60 % sur notre carnet de commandes. Il était alors impossible de prévoir les conséquences du choc économique lié à l’épidémie de covid-19.
Le Groupe a préféré jouer la carte de la prudence en demandant le niveau maximum de PGE autorisé, soit 22 millions d’euros. Notre estimation initiale était de 10 millions d’euros à ajouter à nos lignes usuelles mais nous voulions, en plus de couvrir nos besoins à court terme, écarter le plus possible le spectre d’une cessation de paiement. Nous avons sollicité les banques de notre pool pour nous accompagner dans cette opération. Par sa présence, sa rapidité à examiner notre demande et à lui apporter une réponse rapide, la Banque Palatine a vraiment démontré sa différence.

 

Quels sont les projets du groupe Hexis pour les années à venir ?
C. M & H.C : Je pense tout d’abord à la modernisation et à l’extension de notre outil industriel, avec la construction d’un nouvel atelier de mélange et d’une nouvelle ligne de production. La Banque Palatine aura un rôle de premier plan pour fournir les moyens de financement adaptés. Nous sommes, par ailleurs, confrontés à un enjeu de mise aux normes de certains équipements, puisque notre entreprise est soumise à autorisation d’exploiter. Là encore, de gros investissements sont à prévoir. J’ajoute que nous rachetons régulièrement des distributeurs étrangers pour assurer notre développement
à l’international... C’est dire si notre relation avec la Banque Palatine a de l’avenir ! Si j’étais invitée à lui donner un conseil, ce serait de continuer à recruter des chargés d’affaires aussi performants et compréhensifs que ceux avec qui nous étions en relation jusqu’à présent.