Episode 2 : des financements qui ne sont plus réservés qu'aux grandes entreprises

Comment les banques innovent pour répondre aux besoins de croissance des ETI ?

Face aux besoins grandissants des ETI, les banques sont constamment à la recherche de nouveaux produits de financement à proposer à leurs clients.

Euro Private Placement (Euro PP), une solution de financement solide pour les ETI

Avant de penser à des dispositifs bien plus engageants comme l’introduction en Bourse, l’offre publique d’achat ou encore le financement d’acquisitions avec effet de levier (LBO), les ETI ont désormais une palette plus large d’outils à leur disposition. Aux solutions de financement traditionnelles telles que la dette, l’emprunt ou encore l’autofinancement, elles peuvent se tourner vers d’autres options, au premier rang desquelles le marché obligataire, via l’Euro PP (Euro private placement) comparable au modèle de l'US PP aux États-Unis ou du Schuldschein en Allemagne. Lancé en décembre 2012, ce marché est aujourd’hui en plein essor.

« Dans ce cas de figure, nous jouons le rôle d’intermédiaire entre notre client et les investisseurs institutionnels qui sont dans le portefeuille de notre filiale Palatine Asset Management. Investisseurs patients par nature, les institutionnels sont désireux d’investir dans des entreprises dont le potentiel  de développement est prometteur. C’est la promesse que nous leur faisons », indique Chrystelle Lachat. Là encore, il est nécessaire d’atteindre une taille critique pour utiliser ce levier. Le marché obligataire EuroPP n’étant pas encore structuré pour les petites structures, il est plutôt réservé aux ETI qui réalisent au moins 50 millions d’euros de chiffre d’affaires annuels.

Les crédits structurés : une nouvelle solution pour les ETI

Les ETI peuvent également compter sur la solution que représentent les crédits structurés pour changer de braquet. Là encore, cette option était jusqu’il y a peu réservée aux grands groupes, car très coûteuse en termes d’ingénierie financière. Précisément, un financement structuré repose sur l'utilisation de structures complexes telles que la subordination des créances pour créer une dette senior, mezzanine et equity ou encore la titrisation qui permet de transformer un actif non liquide en un titre liquide et donc en apportant des financements nouveaux à l'entreprise.

Mais la Banque Palatine, pour s’adapter aux problématiques toujours plus complexes de ses clients, a su standardiser ce type de financements, permettant d’en abaisser le coût, sans réduire leur efficacité. « C’est grâce à ce travail d’échanges que nous pouvons accompagner nos clients de façon optimale. C’est en cernant tous leurs besoins, en comprenant leurs enjeux que nous pouvons construire avec eux les solutions de financements qui leur conviendront parfaitement », conclut Chrystelle Lachat.   

Retrouver le premier épisode de notre saga sur le financement.