Les investisseurs privés frappent à la porte du cinéma français

Dans une interview accordée aux Echos le 18 janvier dernier, Judicaël Perrin, directeur du département médias et audiovisuel de la Banque Palatine, a répondu aux questions de Marina Alcaraz et Nicolas Madelaine sur les investissements dans le secteur du cinéma en France.  

Les investisseurs professionnels sont aujourd'hui prêts à investir beaucoup d'argent dans le cinéma français... à condition que le secteur se réforme un peu pour leur faire de la place. Judicaël Perrin estime que ces investissements pourraient, d'ici à quelques années, peser plus de 200 millions d'euros dans le coût de fabrication annuel des films français, estimé aujourd'hui autour de 1,2 milliard.

Lire l'intégralité de l'article