Interview de William Krief, client de Palatine à titre professionnel et privé

« Plaisir partagé, réussite composée ». Pour qualifier les liens tissés entre son groupe, K-REI, et la Banque Palatine, William Krief a trouvé la bonne formule. Egalement client particulier, il apprécie la capacité des équipes Palatine à entendre ses souhaits et à délivrer des conseils avisés. Depuis quinze ans, les deux partenaires affutent leur complicité dans le cadre notamment d'opérations d'investissement immobilier pour le groupe et de diversification de son patrimoine pour la sphère privée.

Comment le groupe K-REI s'est-il tourné vers la Banque Palatine ?

Le berceau de notre activité est la région Rhône-Alpes. Il y a une quinzaine d'années, nous avons créé une structure parisienne afin d'élargir notre champ d'intervention. Le besoin de nous adosser à un partenaire maîtrisant parfaitement les données du marché francilien s'est rapidement fait sentir. Une recommandation nous a conduit à passer les portes de l'agence Banque Palatine de Versailles. Nous y avons rencontré une équipe dédiée au secteur de l'immobilier professionnel, qui a compris notre métier, nous a accordé sa confiance et nous a proposé des offres de financement très bien structurées. La première réalisation commune a été une construction en blanc de 2000m² au cœur de Paris. Malgré la dimension de risque associée à une telle approche, nos interlocuteurs nous ont suivis. Le début d'une belle aventure !

Sur quels types d'opérations la Banque Palatine est-elle à vos côtés ?

La force de la Banque Palatine est de pouvoir couvrir tout le spectre de nos activités. Investir dans un immeuble d'habitation en plein Paris n'appelle pas la même structuration financière que pour un bâtiment dévolu à des activités logistiques en grande couronne... Grâce au savoir-faire et au sens de l'écoute de nos partenaires, nous avons accès à des solutions « à la carte ». Depuis plusieurs années, K-REI est engagé dans un projet ambitieux : la Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon. Nous allons acquérir – mais aussi co-exploiter – toutes les surfaces commerciales et tertiaires dans un éco-quartier de 8 hectares en cœur de ville. Pour cette opération stratégique, la Banque Palatine a élaboré un financement « cousu main ». Il repose notamment sur un différé et une progressivité de l'amortissement qui permettra d’adapter le remboursement du prêt jusqu'au moment où nos actifs commenceront à générer un rendement             

Vous êtes également client à titre privé...

La Banque Palatine m'accompagne depuis 2007 sur des opérations de structuration patrimoniale dans le cadre d'opérations de placement ou de sécurisation de patrimoine. Dans ces occasions, les équipes manifestent des compétences pointues sur le plan de l'ingénierie financière et de l'allocation d'actif en investissement. Ils maitrisent des solutions d’adossement performantes. De manière générale, j'apprécie la capacité de mes interlocuteurs à entendre mes souhaits, à délivrer des conseils avisés et à pousser des solutions en faveur de la diversification de mon patrimoine. Ils savent aussi, le cas échéant, tempérer l'ardeur de l'investisseur que je suis, sans doute parfois trop prompt à vouloir engager ses propres liquidités dans de nouveaux projets professionnels !     

Comment voyez-vous l'évolution future de votre relation avec la Banque Palatine ?

Je crois que l'histoire, quelle qu'elle soit, est faite de preuves. Au moment de concrétiser les accords financiers liés à la Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon, nous étions dans la première phase de l'épidémie de covid-19. Malgré le contexte anxiogène, nos interlocuteurs n'ont pas hésité à nous recevoir pour régulariser les contrats qui devaient l'être. Peut-on imaginer un meilleur gage de fiabilité et d'engagement traduit en acte ? Depuis l'origine, la Banque Palatine nous apporte le socle solide dont K-REI a besoin pour se développer. Nous sommes un groupe familial et une nouvelle génération prendra un jour les commandes. Nous saurons lui expliquer tout ce que la relation avec une banque qui partage nos valeurs a à gagner en s'inscrivant dans la longue durée...