ETI et « self made man »

Retrouvez l’émission Défi ETI du 2 novembre sur BFM Business avec pour thème « Les ETI et le self made man ».



David Delos reçoit Jean-Luc Petithuguenin, président fondateur du groupe Paprec, Alexandre Pachulski, cofondateur de Talentsoft, et Eric Lozé, directeur du département grandes entreprises et institutionnels de la Banque Palatine.

L’entreprenariat a toujours été valorisé en France et prend une place croissante dans notre société,  comme en témoigne le chiffre de + 16% de créations d’entreprises sur les 12 derniers mois.
Néanmoins, la France est en reste sur le terrain des ETI, 2 fois moins présentes qu’en Allemagne par exemple. Pour mieux favoriser l’émergence des ETI, on mise davantage sur le self made man, terme qui définit une personne ayant réussi professionnellement grâce à ses décisions et ses actions plutôt que de conditions extérieurs.

Quel est le rôle d’une banque auprès d’un profil self made man ? Comment les accompagner ? Comment faire émerger les talents dans une entreprise et comment fidéliser ses collaborateurs ? Pour Eric Lozé « Dans le cadre d’un accompagnement financier et stratégique, l’analyse d’une entreprise est toujours fondée sur un triptyque – la qualité du management, le marché et la stratégie de l’entreprise – mais le rôle du banquier est avant tout de proposer un accompagnement sur-mesure en fonction des besoins de l’entrepreneur » .

Un bel exemple de self made man cette semaine avec Jean-Luc Petithuguenin qui, en 1994, décide de quitter la Générale des Eaux pour reprendre Paprec, une PME spécialisée dans le recyclage. En 25 ans, Jean-Luc Petithuguenin fait vivre à Paprec une véritable success story, en multipliant par 400 son chiffre d’affaires et en passant de 45 à près de 10 000 salariés. Sa réussite, Jean-Luc Petithuguenin l’explique « J’ai été visionnaire en misant sur le recyclage. Quand j’ai quitté mon poste à la Générale des Eaux il y a 25 ans pour monter ma petite boîte, pour certains j’étais le prototype d’un raté. Aujourd’hui, ce qui a changé c’est que l’entrepreneur est beaucoup mieux compris et reconnu, grâce aux private equity et aux banques qui ont joué un rôle primordial ». 
Alexandre Pachulski, cofondateur de Talentsoft, une entreprise qui propose des solutions aux entreprises pour mieux gérer leur capital humain, apporte son éclairage sur les conditions favorables pour le développement d’une ETI. « Proposer une expérience de travail avec un but dans lequel les gens se retrouvent n’est pas un phénomène générationnel mais celui d’entrepreneurs mus par leurs convictions ».

Les invités ont apporté leur éclairage en partageant leurs visions sur le sujet. Un échange passionnant à retrouver en vidéo.