ETI et internationalisation

Cap sur l’international pour ce troisième round des Grands Prix BFM Business-Banque Palatine des ETI. Chaque mois, deux dirigeants d’ETI se challengeront sur une thématique définie devant un jury et l’un d’eux sera récompensé par le Grand Prix BFM Business-Banque Palatine des ETI.



Retrouvez l’émission du 6 juillet du DEFI ETI sur BFM Business sur le thème des « ETI à l’international ». David Delos recevait Pierre-Olivier Brial, directeur général délégué du groupe Manutan et Martial Lecat, PDG de Safinca, holding du Groupe Safic-Alcan devant un jury composé par Hervé Novelli, cofondateur de WikiPME, ancien ministre chargé des PME et créateur du statut d’autoentrepreneur et Clément Le Léap, directeur du marché de la clientèle privée de la Banque Palatine.

Dépasser les frontières de l'Hexagone est un levier de croissance extraordinaire pour celui qui souhaite aller chercher du chiffre d'affaires et de nouveaux clients ailleurs, se frotter à la concurrence et faire preuve d'agilité. Bien pensée en amont, elle s'accompagne forcément d'une augmentation du volume des transactions. L'internationalisation est un relais de croissance pour les entreprises mais pas que, c'est aussi une manière d'accélérer leurs processus d'innovation et de gagner en agilité en se confrontant à une concurrence nouvelle.  Avec de nombreux moyens de financement mis à leur disposition, elles ont pour la majeure partie fait le pari de l’internationalisation, puisque près de 73 % d’entre elles sont aujourd’hui basées sur le sol étranger.

Manutan est devenu en 50 ans le leader européen de la distribution multicanale de matériaux de bureaux pour les entreprises et les collectivités. Dès le début des années 70, l’internationalisation est au cœur de la stratégie de l’ETI. Aujourd’hui, le groupe présent dans plus de 17 pays en Europe, exporte près de 40 % de son chiffre d’affaires. « S’internationaliser, nous permet de continuer à nous développer en acquérant de nouvelles expertises très spécifiques, en étoffant notre gamme de produits et en diversifiant les risques pour faire face à la concurrence » souligne Pierre-Olivier Brial, directeur général délégué. 

Safic-Alcan, un des leaders européens de la distribution de produits chimiques de spécialité, intervient dans toutes les branches de l’industrie (cosmétique, automobile …). Cette ETI au savoir-faire unique, présente dans plus de 50 pays (en grande partie en Europe), effectue la majeure partie de son activité à l’export.  Avec une croissance de 10 %  par an, l’entreprise a su s’adapter à un marché concurrentiel et elle ne compte pas s’arrêter ici. D’ici quelques années, Safic-Altran sera présent en Amérique du Nord et renforcera sa présence sur le continent asiatique. « Notre stratégie est très simple, nous investissons dans les pays où Safic-Alcan n’a pas encore la taille critique requise sur les marchés identifiés » conclut Martial Lecat, PDG de Safinca, holding du Groupe Safic-Alcan.

Nos deux dirigeants, aux parcours différents, s’accordent sur le fait que l’international reste l’une des clés de succès pour le développement d’une ETI, en ayant notamment recours à la croissance externe. Comment s’implanter à l’international quand on est une ETI ? Les entreprises françaises sont-elles bien armées pour conquérir l’international ?  Quelles sont les pièges à éviter ? Les invités apportent leurs éclairages en partageant leurs expériences sur le sujet.