ETI et Green Business

Retrouvez l’émission Défi ETI du 29 octobre sur BFM Business sur le thème « ETI et Green Business ».



Cinquième et dernier round pour les Grands Prix BFM Business-Banque Palatine des ETI dans la catégorie « Green Business ». Deux dirigeants d’ETI se challengeront devant un jury et l’un d’eux sera récompensé par le Grand Prix BFM Business-Banque Palatine des ETI en décembre.

Le 25 octobre, le journaliste David Delos et Hervé Novelli, membre du jury, ancien secrétaire d'Etat aux PME et créateur du statut d'autoentrepreneur recevaient Didier Perreol, fondateur d'Ekibio et vice-président de Léa Compagnie Biodiversité, et Jean-Pierre Blanc, directeur général de Malongo.

Les dirigeants de PME et ETI ont aujourd’hui pris conscience des problématiques environnementales. En effet, le développement durable qui semblait être une option il y a encore quelques années est devenu une exigence. Ainsi, les entreprises s’adaptent et intègrent dans leur quotidien la RSE. Des nouveaux formats de productions, au commerce équitable, les 2 candidats en lice décryptent leur approche au green business.

Malongo, torréfacteur de quartier né en 1934 à Nice, est devenu depuis le premier « intervenant » des cafés biologiques et équitables. Depuis 1992, l’ETI récolte son café auprès de coopératives paysannes en rémunérant les producteurs au prix juste. À la quête de café de qualité, Malongo s’engage via sa fondation, à fournir des produits respectant l’environnement et les hommes qui le cultivent. C’est pourquoi, l’ETI investit chaque année 1,5 million d’euros dans la recherche et développement afin de créer des produits toujours plus responsables (emballage 100 % recyclable) et former à l’agriculture biologique. Pour Jean-Pierre Blanc, directeur général de Malongo, le développement durable « est essentiel, il faut être vigilant chaque jour à ce que l’on produit et garder la maîtrise de ce qui sort de nos usines. Malongo s’engage à disposer d’une traçabilité exemplaire en suivant le café pas à pas, de la plantation à la tasse.»

Créée en 1993, Léa Compagnie Biodiversité s’est développée comme spécialiste des produits bio et naturels dans la santé, l’alimentation et la cosmétique. De concepteur à distributeur, l’entreprise est aujourd’hui une référence dans le monde industriel des produits naturels et biologique. Avec plus de 4 000 références dont 80 % dédiées à l’alimentation bio, l’ETI démontre ses capacités à innover. Son objectif d’ici 2025 mettre le cap sur l’international pour y réaliser 25 % de ses ventes. Didier Perreol, vice-président de Léa Compagnie Biodiversité, nous confie sa vision du développement durable : « C’est aux entreprises de montrer l’exemple, en commençant par faire de petites économies et en sensibilisant leurs équipes dans des actions durables. » Léa Compagnie Biodiversité s’engage au quotidien pour ses salariés et pour ses consommateurs via 2 fondations qui luttent pour une alimentation plus saine et respectueuse. Les invités apportent leurs éclairages en partageant leurs expériences sur le sujet.