Episode 1 : le financement des ETI, des nouveaux besoins à combler

Quelles sont les armes des banques face aux nouveaux besoins de financement de la croissance des ETI?

Bousculées par les nouvelles technologies, les entreprises doivent se transformer, au point casser les modèles d’affaires historiques. Ces transformations ne peuvent être déclenchées en un claquement de doigts. C’est la raison pour laquelle l’horizon stratégique des entreprises s’est élargi. « La plupart des ETI clientes de la Banque Palatine ont une stratégie sur cinq ans qui ne se limitent plus aux seules questions de croissance organique telles que l’innovation ou l’exportation. Elles intègrent également des éléments qui doivent permettre à l’entreprise d’accélérer sa transformation, son développement, d’affirmer haut et fort ses ambitions pour devancer la concurrence », observe Chrystelle Lachat, banquier conseil à la Banque Palatine. En clair, leurs besoins ne correspondent plus seulement à du financement bancaire et de la dette.

Des projets plus complexes, des financements variés

Avec des projets de plus en plus complexes, la direction du corporate finance de la Banque Palatine propose, dans chacune des étapes stratégiques de la vie d’entreprise, des solutions sur-mesure à ses clients, adaptées à leur taille, coordonnées avec leur stratégie et en ligne avec leur vision. Très développées dans les économies anglo-saxonnes, réservées en France aux seuls grands comptes, les solutions désintermédiées sont désormais accessibles aux ETI. Toutes les ETI ?

« Elles doivent avoir une stratégie de moyen terme, élaborées sur trois à cinq ans. Toutes les ETI, et à fortiori toutes les PME, même les plus grosses, n’ont pas les ressources humaines pour avoir une idée claire de leur avenir sur un tel horizon. C’est la raison pour laquelle ces solutions désintermédiées sont le plus souvent réservées aux ETI d’une certaine taille », précise Chrystelle Lachat.

La ligne de crédit, une solution qui n’est plus seulement destinée qu’aux grandes entreprises

Une autre option proposée aux ETI dont les ambitions de développement sont très élevées : la ligne de crédit dont le montant et l’échéance sont fixés. De fait, l’entreprise sait qu’elle dispose d’une certaine somme pour financer ses acquisitions ou pour faire des paris dans le domaine de la R&D. Avec cette solution, dont l’accès était jusqu’ici limité aux grands groupes, les dirigeants d’ETI sont dans une situation assez confortable car ils savent qu’à leurs projets correspondent des financements assurés. Pour la banque, ce dispositif apporte également un confort supplémentaire. Ayant jaugé l’ensemble des projets de l’entreprise, ayant pris connaissance de la vision du dirigeant, elle limite les risques.

« Nos clients disposent désormais d’un filet de sécurité bien plus efficace, et bien plus confortable qu’auparavant puisqu’elles ont désormais les moyens financiers de leurs ambitions, une fois celles-ci arrêtées et validées par nos experts », prolonge Chrystelle Lachat. 

D'autres solutions à découvrir, rendez-vous dans l'épisode 2 de notre saga sur le financement des ETI.