54% des dirigeants de PME et ETI favorables à la suppression de niches ficsales

Les ETI et PME sont conscientes qu’une réforme profonde est nécessaire et sont même prêtes à des « sacrifices », dans un souci de simplification de la fiscalité.

A l’heure où la fiscalité des entreprises fait l’objet de débats, l’édition de juin de l’Observatoire révèle que seulement 2 % des dirigeants de PME et ETI ont une vision claire des niches fiscales sujettes à la suppression pour financer en partie la baisse de l'impôt sur le revenu, et 36 % n’en ont aucune idée.

54 % des dirigeants se montrent favorables au principe de suppression. Si moins d’un tiers affirment bénéficier de ce dispositif, ils sont aussi nombreux (54 % également) à soutenir la réforme. Le Top3 des niches à supprimer ou limiter comprend le crédit d’impôt pour la formation du chef d’entreprise (54 % des dirigeants), le crédit d’impôt pour la prospection commerciale (36 %) et l’exonération des entreprises basées en zones franche urbaine ou de revitalisation rurale (31 %). À l’opposé, les dirigeants préfèrent maintenir les crédits d’impôt recherche, intéressement et apprentissage.

Les ETI industrielles sont les premières contributrices aux impôts de production en France. Une solution visant à renforcer leur compétitivité est envisagée par les dirigeants des entreprises sujettes à cet impôt (26 % de l’ensemble) : 69 % sont prêts à renoncer à certaines niches fiscales pour, en contrepartie, voir diminuer les impôts de production.

 

Pour en savoir plus sur le bilan de ce mois de juin, cliquez ici

A propos de l’Observatoire Banque Palatine des PME/ETI - Opinion Way/Banque Palatine/Challenge

Étude quantitative réalisée entre le 24 mai et le 7 juin 2019 auprès d'un échantillon de 300 dirigeants d'entreprises (PDG, DG, DAF, ...) dont le chiffre d'affaires est compris entre 15 et 500 millions d'euros. La représentativité de l’échantillon a été assurée par un redressement en termes de secteurs d’activité et de chiffre d’affaires.

Mode d'interrogation : l'échantillon a été interrogé par téléphone sur système CATI. Toute publication totale ou partielle doit impérativement rappeler la méthodologie et utiliser la mention complète suivante " Observatoire PME/ETI - Opinion Way/Banque Palatine/Challenges".